Pour enfants de 5-7 et 7-12 ans, accès gratuit.

Finissons-en avec “Le Petit Chaperon Rouge”…

Mère-grand et sa petite fille ont été avalées toutes crues par le loup une fois, deux fois… dix fois. C’est un carnivore, mais bon il y a des limites… Même quand on aime le carpaccio, bonjour l’indigestion !

La SPA va finir par nous tomber dessus pour maltraitance animale. Alors laissons-le faire la sieste pour digérer, et passons à d’autres histoires.

Oui, mais lesquelles ? 

La bibliothèque familiale a beau être une caverne d’Ali Baba, on finit par en avoir fait le tour. 

Alors voici 2 collections gratuites d’histoires “racontées” pour distraire vos jeunes enfants, et inciter vos pré-ados à lacher des yeux les écrans pour découvrir les aventures de personnages mythiques.

Cette lettre aidera aussi les parents qui rentrent tard le soir, épuisés, et ceux qui n’aiment pas lire d’histoires. Pas besoin de culpabiliser. Leurs enfants auront accès à de belles histoires au format audio, grâce au numérique.

L’histoire du soir, un vrai rituel

Vous avez des enfants ou des petits-enfants dans les parages ? Alors vous savez à quel point ils adorent les histoires ! Surtout celle du soir, juste avant de se coucher.

Chez nous, c’est pareil.

On leur a toujours lu des histoires. Bien avant d’apprendre à lire, et jusqu’à ce qu’ils soient autonomes face à de petits romans. Une bonne habitude, jamais oubliée, car ils nous la réclament presque chaque soir !

Un vrai rituel

On ferme les volets et on allume la lampe de chevet. Lumière tamisée pour préparer le sommeil. Puis, on s’assoit au bord du lit, on ouvre un livre et nous voilà embarqués dans des contes et légendes incroyables, des rebondissements inattendus. 

Pas que pour les petits…

L’esprit s’envole. L’histoire nous fait voyager sans bouger du lit. Même en tant qu’adulte, ça marche encore… 

Les grands frères et soeurs posent parfois leur livre pour nous rejoindre. Une bonne dose de nostalgie qui donne le sourire !

Vous l’aurez compris, ici comme chez vous peut-être, l’histoire du soir c’est “i n d i s p e n s a b l e”. 

Bien choisie, c’est la promesse de beaux rêves pour les enfants… et d’une nuit paisible pour les parents ! Le sommeil n’a pas de prix, ça vaut bien quelques efforts.

Temps privilégié

L’histoire du soir, c’est aussi un moment calme et hors du temps. Des retrouvailles, entre un parent et son enfant. Un grand-père et sa petite-fille, une tante et son neveu…

Loin du stress du travail, de l’école et des mille choses qui occupent nos journées. 

Loin des écrans qui sont de vrais champions de la distraction.

Un vrai temps privilégié avec l’enfant. Un pansement posé sur les inévitables tensions ou disputes de la journée. 

Ce moment de complicité renforce les liens et permet aussi à l’enfant d’apprendre différemment.

Apprentissages variés

En premier, le comportement. L’enfant s’habitue à se poser plusieurs minutes sans s’agiter. Pleinement concentré sur l’histoire pour ne pas en perdre une miette.

Ensuite selon l’âge, on peut en profiter pour compter les objets, reconnaître les grosses lettres des titres, déchiffrer de nouveaux mots et vérifier s’ils en connaissent le sens, ou s’entraîner à mettre le ton lors de la lecture.

De quoi compléter le travail des enseignants et contribuer à une meilleure réussite scolaire.

Enfin ça fait travailler mémoire et imagination. En bas de chaque page, l’enfant se demande ce qui va se passer ensuite. Son esprit compose des images, et tisse une multitude de possibles combinant les lieux et personnages déjà vus.

100% bénéfique !

C’est loin d’être une corvée… sauf s’il faut relire 200 fois les mêmes livres !

Pépites sonores pour varier les plaisirs

Les beaux livres jeunesse ne sont pas donnés… et notre bibliothèque ne se remplit pas comme par enchantement. Harry Potter, si tu passes par là, je n’ai rien contre un petit coup de baguette magique !

D’ici là, direction Internet : ce puits sans fond qui révèle de vraies pépites en cherchant bien. 

Beaucoup de sites proposent des contes anciens, donc libres de droit, mais qu’on connaît déjà sur le bout des doigts. Ou alors ce sont des histoires bizarres rédigées par des apprentis auteurs sans talent. 

Là je parle d’histoires “de belle facture” comme aurait dit mon grand-père. Bien cachées, elles sont éditées par une grande radio mais ne passent pas sur les ondes.

Aucune image à regarder, juste faire silence et écouter l’histoire racontée. Imaginaire et créativité sont au rendez-vous !

25 contes inédits

La 1ère pépite s’appelle “Une Histoire et…OLI” : de grands noms de la littérature francophone au service de la jeunesse !

Pépite France Inter : Une Histoire et... OLI
Pépite France Inter : Une Histoire et… OLI

25 contes d’environ 10 minutes, délicieusement variés pour les 5-7 ans. Des sons et bruitages vous mettent pleinement dans l’ambiance. Immersion dans l’histoire garantie.

Leila Slimani, Katherine Pancol, Simon Liberati et bien d’autres auteurs ont pris leur plus belle plume pour écrire des récits auxquels leur voix prête vie.

Magique et intrigant.

On y croise un Père Noël inquiet, une chouette parisienne, des poules malicieuses. On fait la connaissance de Max lors de son premier jour d’école ou de Zelda qui déteste les insectes…

9 grandes épopées

La 2ème pépite s’appelle “Les Odyssées” et s’adresse aux 7-12 ans

Pépite France Inter : Les Odyssées
Pépite France Inter : Les Odyssées

Les différents épisodes relatent les aventures de grands noms qui ont marqué l’histoire : Toutânkhamon, Christophe Colomb, Calamity Jane, Neil Armstrong, Martin Luther King… 

Des récits courts et rythmés de 10 à 15 minutes pour accrocher leurs jeunes oreilles. De quoi leur donner envie de découvrir les vies hors norme de ces caractères bien trempés !

Quand le numérique rend service, il ne faut pas s’en priver. 

9 épisodes sont déjà disponibles, et ils seront complétés par 30 nouveaux au cours de cette année.

Mes conseils… à écouter

Vous pouvez bien sûr laisser votre enfant écouter seul l’histoire et filer vers d’autres urgences, mais il est préférable de préserver ce moment de complicité. 

Une pause pour vous aussi, après une journée bien remplie. Un temps d’échange où vous pourrez vous assurer que l’enfant a bien compris le récit, et découvrir ce qui lui a vraiment plu. 

Je vous invite à lancer l’histoire et éteindre la lumière. Dans le noir c’est un aller simple pour l’évasion. Libérées de la dictature de nos yeux dans ce monde peuplé d’écrans, nos oreilles retrouvent leur place.

Les mots résonnent et s’entrechoquent. Les enfants rêvent d’aventures extraordinaires. Sans image pour limiter l’esprit, la créativité est infinie.

Rêverie sonore
L’esprit s’évade en écoutant les histoires “racontées” pour les enfants !

N’avez-vous pas remarqué que l’adaptation au cinéma de livres que nous avons adorés nous déçoit parfois ? Alors offrez à vos enfants par ces histoires sonores… cet espace de liberté, sans risque de frustration, ce monde unique qui leur est propre.

Comment y accéder ?

Ces deux collections sont éditées par France Inter, du groupe public Radio France qui fait de réels efforts pour dépoussiérer son image. 

J’ai deux bonnes nouvelles :
  1. c’est accessible de partout dans le monde (et pas seulement depuis la France métropolitaine) car ces programmes sont diffusés sur Internet ;
  2. c’est gratuit pour tout le monde et sans inscription ni abonnement (disons qu’on paie déjà ce service via nos taxes et nos impôts, alors autant en profiter)…

Le plus facile et rapide c’est de lancer la lecture des fichiers sonores depuis les 2 pages web du site de France Inter : 

Utilisation

Attention : vous devrez attendre entre 15 secondes et 1 minute (selon la vitesse de votre connexion) pour que la page se charge entièrement. Vous aurez alors, pour chacune de ces 2 collections, accès d’un coup à la totalité des épisodes.

Il suffit de cliquer sur le rond rouge contenant un triangle blanc pour lancer la lecture du fichier audio et entendre la voix de l’auteur raconter l’histoire.

Cliquez sur le bouton pour lancer l’histoire racontée
Cliquez sur le bouton pour lancer l’histoire racontée

Bonus pour les technophiles…

Pour les plus à l’aise avec la technologie, sachez que vous pouvez aussi les télécharger via flux RSS ou podcast iTunes (indications et liens à retrouver sur les pages web de ces 2 collections, voir ci-dessus).

Si vous utilisez souvent YouTube, voici les playlists (malheureusement incomplètes) Une histoire et… OLI et Les Odyssées.

Enfin “Une Histoire et…OLI” fonctionne également avec les assistants vocaux Alexa d’Amazon et Google Home.

Vous avez le choix !

Le numérique pour les nomades…

Le numérique est aussi très pratique en vacances ou en week-end prolongé. Plus besoin de se balader avec 3 Kg de livres dans la valise. Il faut juste penser à télécharger les fichiers audio en amont si on sait qu’on n’aura pas de connexion Internet !

Dans la voiture, impossible pour certains enfants d’ouvrir un livre sans avoir mal au cœur… Ces histoires racontées sont donc une bonne option pour patienter lors des bouchons ou pendant les longs trajets.

Ces 2 collections vous éviteront en tout cas la petite phrase assassine « Oh non… Encore ce livre ? Mais on l’a lu la semaine dernière ! »

Alors, quelle histoire allez-vous choisir ce soir ?

Bien à vous,

Pierre Garnier

PS : Si vous connaissez d’autres bons plans dans le même genre, n’hésitez pas à les indiquer en ajoutant un commentaire ci-dessous

Recevez gratuitement le Kit Temps d’Écrans,
et reprenez le contrôle !


▼ Inscrivez-vous pour l'obtenir ▼

@

 

Vous recevrez chaque semaine par email, nos conseils pratiques
pour protéger vos enfants des dangers d'Internet et des écrans.
Adresse email ni vendue ni échangée. Zéro spam.
Désinscription facile. Confidentialité

Sources :

 
[1] Étude INSEE sur l’illettrisme en France (INSEE – 2012)

Image d’illustration par Jonny Lindner sur Pixabay

 

5 thoughts on “La radio numérique, au service de l’histoire du soir !”

  1. Bonjour
    Ma fille de 6 ans adore le coffret de fiches que je lui lis dans son lit: Petit rituel zen « 30 histoires relaxantes pour s’endormir en douceur »

  2. votre lettre est très intéressante, mais je ne suis pas allée au bout, j’ai buté sur le mot « puits » sans S…..car même au singulier et à sec, un puits prend toujours un S.

    je n’ai pas voulu risquer de buter encore !

    1. Bonjour Ricord,

      Merci pour votre retour. Du coup j’ai tout relu et corrigé 3 fautes. Je devais être bien fatigué quand j’ai édité le texte pour écrire de telles énormités !

      La personne qui d’habitude relit mes lettres est en vacances… et n’a pas lu la dernière version. Heureusement, vous étiez là.

      Grâce à votre aide, plus de 20 000 membres (à qui je n’avais pas encore envoyé cette lettre) auront accès à une version corrigée.
      Merci et bonne continuation !

      Pierre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *