TikTok… le loup est dans la bergerie !

Imaginez la scène…

Vous appelez vos enfants ou petits enfants pour le dîner. L’odeur alléchante du repas ne suffit pas à les faire venir à table. Vous ouvrez d’un coup sec la porte de la chambre de votre ado.

Vous découvrez une fille de 12 ans qui paraît… en avoir 16 ! Elle a pris le rouge à lèvres de sa maman, piqué ses talons, et se promène le nombril à l’air en petite tenue.

Ce n’est pas tout…

Elle se trémousse devant son miroir sur le dernier tube à la mode, en prenant les mêmes poses suggestives que la chanteuse, avec un regard trop coquin pour son âge.

Mais ce n’est pas le pire…

Par la fenêtre, vous apercevez plusieurs hommes, loin du profil de gendre idéal. Mal rasés et bedonnants, langue pendante et salive au coin des lèvres… ils se rincent l’oeil devant votre fille qui se donne en spectacle.

Comment vous sentez-vous ?

Et si l’un d’eux tend son numéro de téléphone sur une feuille de papier, un autre toque au carreau en léchant la vitre avec un clin d’oeil gourmand, et un troisième placarde des petits messages du type “allez vas-y, enlève le bas… !”

Que faites-vous ?

Probablement irruption en mode “tornade” dans la chambre ! Vous jetez un regard noir à votre fille, vous tirez illico le rideau ou ouvrez la fenêtre pour empoigner ces voyeurs. Puis une fois la fureur passée et les spectateurs au loin, vous avez une explication entre 4 yeux avec votre fille pour lui faire comprendre “certaines choses de la vie”.

Cette scène vous paraît totalement tirée par les cheveux ?

Et bien c’est pourtant ce qui se passe à l’insu des parents et grands-parents.

Où ça ?

Sur le web, à travers certaines applications vidéo très populaires chez nos ados voire pré-ados, en particulier les jeunes filles. Mais très populaires aussi… chez de vrais pédophiles, qui les regardent depuis l’autre bout du monde ou à deux pas de chez vous !

TikTok, vous connaissez ?

Comme moi, vous avez largement dépassé vos 20 ans. Vous n’êtes pas toujours au courant des dernières tendances numériques.

Vous n’avez peut-être jamais entendu parler de l’application “TikTok”. Ni de sa cousine “musical ly”, également chinoise, avec laquelle elle a fusionné l’été dernier.

Ou alors vous avez entendu le nom… mais ne savez pas vraiment de quoi il s’agit.

Bon, même Cyprien – le YouTuber humoriste à succès qui a moins de 30 ans – n’a découvert TikTok que fin 2018. Il est tombé des nues en voyant ses propres vidéos imitées par des jeunes [1] et totalisant déjà plus de 25 millions de vues…

Ludique et créative, cette application est l’une des plus téléchargées au monde par les jeunes en ce moment [2] et fait partie du club très fermé à avoir dépassé le milliard de téléchargements [3].

Oui… 1 000 000 000 !

Pas mal de zéros mais surtout beaucoup, beaucoup trop d’enfants partout dans le monde confrontés à de vrais dangers.

Une croissance explosive, bien plus rapide que les autres applications très populaires.

L’appli qui cartonne chez les jeunes

Facebook, Instagram ou Snapchat (Snap’ pour les intimes) c’est fini ou presque, car les ados se retrouvent de plus en plus sur TikTok.

Les jeunes la connaissent tous. Ils ont été bombardés de publicités ces derniers mois sur leurs écrans pour l’installer. Et ça marche ! Certains amis de mes enfants l’utilisent très souvent…

En France, c’est l’application préférée des 11-16 ans. Officiellement elle est interdite aux moins de 13 ans. Mais il semble que 39 % des 11-14 ans ont un compte [4], et ce chiffre cache une grosse disparité : 15% des garçons contre 58% des filles. Cela fait des millions de jeunes exposés.

TikTok chiffres utilisation jeunes
 
C’est le réseau social qui connaît la plus forte progression chez les plus jeunes” selon Cyril di Palma, délégué général de l’association Génération numérique [5]. Pour les élèves de cinquième interrogés, la progression sur un an est de plus de 40% !

TikTok, késaco ?

À première vue, cette application est plutôt marrante. Le principe est de réaliser un playback de 15 secondes : se filmer en chantant pour de faux, puis monter sa vidéo sur la musique et ajouter des effets de transition et des filtres spéciaux pour “truquer” l’image.

Les selfies : des images figées… c’est dépassé !

La vidéo a détrôné la photo dans le coeur de nos jeunes, filles comme garçons. Désormais, se filmer puis partager le résultat avec toute la planète est devenue l’activité préférée de beaucoup d’ados et même parmi les plus jeunes, parfois dès 7 ans.

TikTok, montage vidéo et réseau social
 

Mais ce n’est pas qu’un simple logiciel de montage. C’est surtout un réseau social.

Et c’est là que le bât blesse : TikTok ne filtre pas grand chose niveau qualité et diffusion du contenu. C’est la porte ouverte à toutes les dérives.

Le plus gros problème : des foules de pédophiles ont envahi la plateforme de vidéos TikTok… que bientôt 2 jeunes filles sur 3 ont installée. Elles adorent se filmer et échanger des messages. Glups…

Vous avez le choix…

  1. Vous en avez assez vu pour comprendre qu’il faut agir vite ? Rejoignez la grande mobilisation collective pour forcer TikTok à réellement lutter contre ces pervers et s’engager à mieux protéger nos enfants :

    > Oui, je signe la pétition !
  2. Vous voulez comprendre ce qui se passe vraiment sur TikTok, pour éviter les erreurs que font beaucoup de parents ? Alors plongez avec moi au coeur de l’action. Je vous ai aussi préparé un guide tutoriel sur TikTok pour vous aider à limiter la casse si vos enfants l’utilisent…

Hypersexualisation

Parmi les nombreux défis qui se propagent sur TikTok, le “take off clothes challenge” (enlever ses vêtements) [6].

TikTok jeunes filles strip tease
 

Elles se déshabillent en musique, face caméra. Certes, elles s’arrêtent aux sous-vêtements… mais cela suffit à en émoustiller plus d’un !

Les contenus les plus “appréciés” sur TikTok sont presque toujours les plus “chauds”. Du coup les jeunes filles sont très tentées de faire pareil pour récolter des masses de “likes”.

Il faut mettre la pression sur TikTok afin que ces dérives cessent !

Culte du corps, superficialité et hypersexualisation des plus jeunes… Un vrai problème dans cette phase de construction identitaire que vivent nos ados et pré-ados.

Si je parle ici surtout des filles, les garçons aussi espèrent plaire par leur physique et montrent leurs muscles en quête de virilité.

Et il n’y a pas qu’entre jeunes que ces contenus circulent : par défaut les vidéos sont visibles par la terre entière, avec d’autres risques !

TikTok, qui est à l’intérieur ?

Sur TikTok, on croise une faune variée :

  • des foules d’ados de toutes origines qui vont à la pêche aux “likes” et aux commentaires pour se rassurer ou tenter de devenir célèbre,
  • de vrais créatifs, passionnés de montage vidéo, qui ont bon esprit et produisent des contenus de qualité mais qui sont bien trop rares sur cette plateforme,
  • …et des nuées de pervers qui sont là pour ingurgiter des tonnes de vidéos de (très) jeunes filles et pour certains, de jeunes garçons.

Ces prédateurs sexuels n’ont même plus besoin d’aller sur des sites web illicites pour échanger des images et vidéos pédophiles. Ils leur suffit d’un compte TikTok.

Des pédophiles intraçables !

Ils ont accès à des millions de vidéos réellement “amateur”, car ces jeunes n’ont pas été forcés à les tourner. Ils font juste leur marché… Tout est à portée de clic.

Et en plus c’est gratuit ! Ils se croient au paradis. Ils ne postent pas de vidéos, mais en dévorent des heures et des heures chaque semaine.

TikTok comptes jeunes filles diaporama
 

Souvent ils laissent un commentaire salace ou à double sens. Certains tentent d’échanger par message privé pour leur faire des demandes déplacées.

TikTok pédophiles commentaires
 

Des profils de ce genre, il y en a des tonnes. Ils “likent” toujours le même type de contenus et affichent sur leur profil un pseudo “Kik”, une application de messagerie qui ne demande ni numéro de téléphone ni adresse e-mail pour s’inscrire…

Autant dire qu’ils ne se feront jamais pincer pour leurs débordements. C’est vraiment choquant qu’ils puissent agir ainsi en toute impunité.

Il faut bloquer ces prédateurs sexuels et imposer à TikTok des règles strictes pour mieux protéger les mineurs.

Mais que fait la police ?

Pas grand chose, car elle a peu d’éléments pour agir. Et la justice ?

En 2017 aux États-Unis, un père de famille avait déjà crié au loup. Sa fille de 7 ans avait reçu un message d’un inconnu qui lui demandait des photos d’elle dénudée [7]. Heureusement, elle en a parlé à ses parents avant que ça ne tourne mal.

En février dernier, la Commission Fédérale Américaine du Commerce a infligé une amende de 5,7 millions de dollars à TikTok pour protection insuffisante des mineurs [8].

Sous la pression, TikTok a renforcé son équipe de modérateurs…

De 6 000 à 10 000 !

Cela vous paraît beaucoup ? Face à un milliard d’utilisateurs dans le monde [3], c’est peu.

Imaginez une ville de 100 000 habitants avec 1 seul policier pour la protéger !

C’est le même ratio.

Ces modérateurs font ce qu’ils peuvent mais ils sont noyés sous le volume de contenus et de comptes à surveiller. Ne comptez pas sur eux pour protéger vos enfants.

Faites monter la pression !

La direction de TikTok se moque de ce genre d’amendes, car c’est une paille pour une startup valorisée à 75 milliards de dollars (oui, elle a dépassé la startup UBER !). C’est à peine 0,01% de sa capitalisation…

Donc si on ne fait rien ils ne bougeront pas. Tout ça n’est qu’une affaire de gros sous, mais l’innocence de nos enfants n’est pas à vendre !

Pour augmenter la pression, nous devons frapper très fort en tapant directement au portefeuille : bloquer les téléchargements de TikTok sur AppStore et GooglePlay. Sauf s’ils respectent 5 mesures strictes pour protéger les mineurs. Croyez-moi, ça va les faire réagir !

Je viens de lancer ce vendredi soir une grande mobilisation collective qui commence par une pétition à Apple et Google, les seuls à pouvoir tordre le cou à TikTok : ils contrôlent le canal de diffusion, donc leurs revenus.

Quand ils perdront plusieurs millions de dollars… par jour, ils réagiront pour éjecter tous ces pervers.

Si nous sommes nombreux à crier au scandale, ça marchera ! En tant que diffuseurs, Apple et Google ont une part de responsabilité. Alors faites partie des héros qui arriveront à faire plier TikTok : rejoignez-nous…

 

> Oui, je signe la pétition !

 

En attendant que la plateforme soit nettoyée de tous ces pédophiles, à nous de faire le job de modérateur pour protéger nos enfants et alerter les autres parents. Et je peux vous aider.

Mes 6 conseils pour éviter le pire

Tirer le rideau devant leur fenêtre ne suffit pas… Pour protéger vos enfants, vous devez prendre des mesures énergiques !

Je ne vous conseille pas d’interdire cette application (sauf aux moins de 13 ans car vu le type de contenus, c’est plutôt du bon sens).

Pourquoi ? C’est contre-productif car les ados sont attirés par la transgression des interdits.

L’idée c’est donc d’agir avec vos jeunes. Et puis, pour l’avoir essayée je peux confirmer qu’il y a aussi de bons contenus.

Alors comme d’habitude ça passe par le dialogue, quelques règles d’utilisation ainsi que le changement rapide et simple de paramètres dans l’application TikTok !

Cliquez sur le bouton ci-dessous pour télécharger gratuitement mes 6 conseils exclusifs pour protéger vos jeunes (guide – tutoriel au format PDF) :

En prime…

Vos enfants ou petits enfants seront bluffés quand ils verront que vous connaissez TikTok ! Ne boudez pas votre plaisir… Oui, vous êtes encore dans le coup !

Et pour prendre un peu d’avance sur eux, sachez que Facebook s’apprête à lancer une application similaire appelée “Lasso”. La compétition s’annonce rude, et les publicités vont fleurir sur le web. Le nombre d’utilisateurs va encore grimper.

Il est donc plus que nécessaire de partager ces recommandations aux autres parents et grands-parents de votre entourage pour qu’eux aussi puissent protéger leurs jeunes !

 

Il vous suffit de partager cet article sur Facebook ou sur les autres réseaux sociaux (cf. liens ci-dessous) pour toucher un maximum de personnes.

Si ce que je vous décris vous semble incroyable ou si vous voulez en savoir plus, visionnez cette vidéo-enquête “La face cachée de TikTok” réalisée par le Roi des Rats, un YouTuber qui dénonce les méfaits des réseaux sociaux. Déjà plus de 3 Millions de vues ! Elle est un peu longue mais vraiment édifiante…

Cliquez sur l’image pour lancer la vidéo
(attendez quelques secondes de chargement)
puis partagez ma lettre !

[crédit illustratrice : https://www.instagram.com/Bakaboo_/]

Rassemblons-nous…

Il faut mettre la pression sur TikTok pour les forcer à identifier et expulser tous ces dangereux pédophiles.

Signez la pétition auprès d’Apple et Google pour bloquer la diffusion de TikTok tant que des foules de pervers continuent de se régaler avec les vidéos de nos enfants :

 

> Oui, je signe la pétition !

 

Ensemble, avec les 47 224 membres de SerenWays, nous avons déjà réussi à faire pression sur le gouvernement français pour interdire les smartphones dans tous les collèges et écoles. Plus de 10 millions d’enfants sont désormais protégés de l’accès à la violence et à la pornographie sur les écrans en milieu scolaire.

Avec votre aide, en s’appuyant sur Apple et Google, nous pourrons faire plier TikTok au niveau international…

Alors rassemblons tous les francophones : français mais aussi canadiens, belges, suisses, pays d’Afrique ou d’ailleurs… nos enfants sont tous confrontés au même danger !

Signez puis partagez la pétition pour alerter un maximum de parents. Que cette mobilisation collective dépasse toutes les frontières !

Nos enfants comptent sur vous.

Bien à vous,

Pierre Garnier

Rejoignez-nous !

Protégez vos enfants des dangers d’Internet et des écrans…

Chaque semaine, recevez gratuitement par email nos meilleurs conseils.
Déjà 47 224 lecteurs… et vous ?

@

 

Adresse email ni vendue ni échangée.
Zéro spam. Désinscription facile. Confidentialité

17 thoughts on “TikTok… les jeunes s’amusent, les pervers se régalent”

  1. Un grand merci pour ces informations très utiles. Vos contenus sont justes, synthétiques, pragmatiques et mettent en garde sans faire la morale ni le censeur pour autant. Un bel équilibre pas simple à trouver.
    Je ne connaissais pas Tik tok, eh bien j’aurai l’oeil désormais et serai en mesure d’alerter les autres parents de ma connaissance si besoin.
    Je vous remercie vivement pour ce que vous faites et vous souhaite bonne continuation.

    1. MERCI Jeanne pour votre message d’encouragement. Il me va droit au coeur !
      C’est effectivement un très gros travail d’analyse et d’écriture. Ravi que vous l’appréciez.

      1. >>> Pour Tik Tok / (musical ly), il faut effectivement se méfier… et alerter un maximum de parents et grands-parents, par tout moyen !

        Quand j’ai commencé à creuser le sujet, je n’en ai pas cru mes yeux. Et je n’ai parlé ici que du problème de pédophilie, alors qu’on y croise aussi : harcèlement moral, incitation à l’auto-mutilation, prosélytisme et radicalisation…

        Au milieu de tout ça, quelques bijoux de créativité audio-visuelle, mais ils sont bien rares.

        Même si la plateforme a fait des efforts depuis l’été dernier (par ex. possibilité de diffuser ses vidéos en privé, à ses seuls amis), pour moi la balance penche encore vraiment du côté négatif.

        Je comprends les parents qui interdisent cette App ! La bonne solution dépend en fait de l’âge et du caractère de vos enfants. Prévenir plutôt que guérir. Communiquer !

        Bien à vous,

        Pierre

        1. Effectivement!
          Ce qui m’a porter à vous lire, c’est suite à la cyberintimidation de ma fille de 10 ans. Un petit comique qui à fait 2 vidéos rabaissant ma fille et qui a fait le tour de l’école. Mais qu’est-ce que le cellulaire a à faire dans les écoles primaires????
          Et les parents???? Ils ne surveillent même pas!!!! C’est très inquiétant. Les filles cherches déjà l’attention par les like. Mais ou est-ce qu’on s’en va?
          Ceci-dit,
          merci beaucoup de ton travail. Ça fait du bien de voir qu’il y a au moins quelqu’un qui travail dans le bon sens. On se sent moins tout seul dans ce combat.

          1. Lotus, tes encouragements me donnent l’envie d’aller plus loin…
            La cyber-intimidation est un fléau moderne, mais l’intimidation / harcèlement a toujours des racines « dans la vie réelle ». Les dénigrements en ligne n’en sont que le prolongement… mais ça fait très mal. Déjà dur à vivre pour un adulte, c’est pire pour un enfant qui se construit.
            Le principal c’est de communiquer et de renforcer sa confiance en soi, pour qu’elle soit plus résistante à ce genre d’attaques. Ensuite il faut agir avec le directeur de l’école pour exiger des lettres d’excuses du « petit comique ». Probablement aussi faire un rappel global à tous les élèves.

          2. Au fait, ce que j’ai fait en France en montant le collectif « Alerte Enfants Écrans » pour interdire les smartphones dans toutes les écoles primaires / maternelles et tous les collèges, on doit pouvoir le faire au Canada… et ailleurs aussi !
            Plus d’un an de travail, beaucoup d’énergie et d’argent personnel investi mais j’aurais la satisfaction d’avoir au moins réussi ça dans ma vie. Si d’autres francophones sont motivés pour répliquer notre mobilisation collective signalez-vous ici. Pour vos amis anglophones / germanophones (voire hispanophones via ma femme) dites leur aussi de prendre contact ! Ensemble nous pouvons protéger des centaines de millions d’enfants des méfaits de la surexposition aux écrans.

  2. Absolument!! Un grand merci!!! Pour tout!! les recherche, l’article, les conseils!! Je suis folle de voir ce genre de site être autorisé!!! Serait il possible (utile) de créer une pétition internationale, avec votre article (ou les passages les + important) pour la fermeture définitive de ce site et des prochains à venir? Pourrions nous peut-être gagner au moins le nombre de modérateur nécessaire à la sécurité de nos enfants, avec le fric généré ils peuvent bien ce payer des modérateurs en nombre adéquat !!!

    1. Merci Fleurgab pour votre contribution. Nous pouvons effectivement lancer une grande mobilisation sur ce sujet. J’y réfléchis depuis plusieurs semaines. Je voulais déjà vérifier si j’étais le seul à trouver cette situation scandaleuse, ou pas… !

      Le souci c’est que Tik Tok comme Musical ly sont des sites chinois, ce qui complique un peu le type de pression qu’on peut mettre. Il faut bien réfléchir au résultat que l’on veut atteindre.

    2. L’interdire ? C’est ambitieux… sachant qu’il y a 1 milliard d’utilisateurs ! Et barrer la route à une application ouvre la porte à une copie conforme. Ce n’est pas tant l’outil qui pose problème, c’est la mauvaise utilisation. À ce stade, ce que je pense c’est qu’il faut :

      1 / prévenir les parents pour qu’ils sensibilisent leurs jeunes filles ;

      2/ faire la chasse aux pervers, les signaler au site voire à la police (voir la dernière page de mon guide / tutoriel) pour les bannir de la plateforme.

      Ces profils sont faciles à identifier : ce sont tous ces pervers qui ne diffusent aucune vidéo mais en visionnent des centaines par semaine, toutes dans le même style, très orienté vers les jeunes filles qui dansent de façon un peu trop sexy. Cela devrait être facile à démontrer.

  3. Un grand merci pour ces infos je suis stupéfaite et me fait très peur aussi. Je suis une grand mère d’une petite-fille de 11 ans et je vais être vigilante 👍

  4. Je suis tenace dans mes combats, et je souhaite que SerenWays soit une communauté qui continue de s’engager pour changer le monde qui nous entoure. Et qui engrange de francs succès face à de vrais problèmes.

    Il nous a fallu plus d’un an d’efforts pour faire interdire l’usage des portables par les élèves dans toutes les écoles et collèges de France. Nous ne nous sommes pas limités à une simple pétition… mais tout cela a un coût auquel je ne peux plus faire face seul. Si vous voulez participer à cette initiative, en tant que bénévole ou en tant que donateur, rendez-vous sur cette page : https://www.serenways.com/contribuer/

    Alors qu’en pensez-vous ? On lève une armée… ?

    1. Oui, merci pour l’information… je viens de rajouter le crédit dans l’article. [crédit illustratrice : https://www.instagram.com/Bakaboo_/%5D. Un vrai beau coup de crayon pour cette illustration utilisée dans la vidéo du YouTuber Le Roi des Rats. Je vais la contacter pour voir si nous pourrions travailler ensemble ! Habituellement, je fais appel à mon ami Louis Bouxom, dessinateur de talent. Le dessin pour cette lettre est en cours de finalisation mais Louis a pris un peu de retard.

      1. Je comprends tres bien le message que vous voulez passer sur ce site .Mais le gros problème c’est pas les petites filles ou les garçon qui son pas conscient de ce qui font réellement quand elle on ce comportement. C est les homme plus vieux qui trouver une petit filles pas mature et pas développer.Et qui trouve ca sexy et sexuellement attirent. On doit comment a ce poser des sérieuses questions sur ce sujet .

        1. En effet Pierre …j’ai l’impression de parler face à mon miroir… 😉 c’est la présence massive de pédophiles sur TikTok qui pose problème. Par leurs « likes » en grand nombre ils incitent les jeunes à faire des danses de plus en plus sexy (ok, ce terme n’est pas adapté à leur âge). Nos jeunes imitent simplement leurs stars et sont à la recherche de confiance en soi (bon… ce n’est probablement pas la meilleure méthode !). Il faut que les pervers (pas tous vieux d’ailleurs) aillent consulter pour calmer leurs penchants pédophiles, mais nous ne sommes pas médecins. En tant que parents, nous voulons juste qu’ils soient écartés de cette application TikTok sur laquelle des centaines de millions de (très) jeunes enfants s’amusent. C’est pour ça que je vous invite à tous signer et faire signer notre pétition https://collectif.alerte-enfants-ecrans.org/contre-pervers-tiktok/?lnk=srw-wb-cmt

  5. Faire simplement en sorte que la limite d’inscription de 13 ans soit respectée serait déjà une bonne chose que les parents pourraient faire. Bien sûr cela ne réglerait pas tous les problèmes car à 13 ans on est très loin d’être matures mais ce serait déjà un bon pas.
    Pour cela il faudrait que les parents soient eux-même matures et ça c’est pas gagné ! Ou que les parents puissent dire « non » une fois de temps à autre et là non plus ce n’est pas gagné ! Ou encore que les parents se posent des questions quant à la nécessité d’avoir un smartphone à un âge si précoce….. et finalement là encore ce n’est pas gagné !
    Le problème ce sont les pédophiles… et les parents qui laissent tout faire !
    Car, au-delà de la pédophilie de cette application, il y a toujours le problème de l’hyper narcissisme qui a toujours existé et qui est démultiplié sur ce type de c….. de réseaux sociaux. Et ça ça engendre aussi bien des problèmes mentaux actuels…… et à venir !

Répondre à Fleurgab Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *