Il faut croire en ses rêves… et surtout AGIR !

Il y a un an quand mes amis ont appris ce projet fou… ils m’ont ri au nez ! Mais depuis une semaine, leur attitude a complètement changé.

Leurs yeux brillent à nouveau, ils ont retrouvé l’espoir. Notre grande mobilisation leur a prouvé qu’en se battant, la situation peut changer pour le bien de tous !

Je me souviens de ce que j’entendais avec un réalisme froid, implacable :

“Impossible !
Faire interdire les smartphones
dans tous les établissements scolaires de France
alors que 90% des ados sont scotchés dessus ?
Aucune chance d’y arriver.”

C’était il y a un an…

Aujourd’hui, j’ai une excellente nouvelle à vous annoncer !

Un premier succès éclatant !

Ça y est ! Après 12 mois d’actions sans relâche, la loi sur le contrôle de l’usage des téléphones portables dans les établissements scolaires a été votée à l’Assemblée nationale et au Sénat.

Notre ministre de l’Éducation nationale Jean-Michel Blanquer, qui a donné de la voix pour défendre ce texte, s’est immédiatement réjoui de ce progrès pour notre école :

Tweet de JM Blanquer annonçant la loi sur l'usage des smartphones à l'école

Promulguée par le Président, la nouvelle loi vient de paraitre au Journal Officiel [1] ! Elle s’appliquera dès la rentrée de septembre 2018.

Soyons fiers de nous !

Ensemble, nous avons réussi à pousser le gouvernement à agir sur cet enjeu de société.

Il fallait changer la loi pour une application efficace, et qu’enfin tous les enfants de la République soient protégés. C’est fait, elle est gravée dans le marbre.

Voici comment nous avons réussi…

Cette victoire ne l’a pas été sans se creuser les méninges.

Tour à tour, vous avez :

    • relayé la pétition à vos proches [2],
    • affiché des posters demandant l’interdiction dans vos écoles [3],
    • partagé la solution #PortablesInvisibles sur vos réseaux sociaux [4],
    • été jusqu’à écrire à notre ministre de l’Éducation nationale [4],
    • parlé au directeur de votre établissement scolaire [5],
    • et témoigné de la situation pour vos enfants [6].

De mon côté, avec la petite équipe qui s’est constituée autour de moi, je n’ai pas compté mes heures pour :

METTRE LA PRESSION :

  • mobiliser des influenceurs pour relayer notre pétition,
  • diffuser des annonces vidéos nominatives sur les réseaux sociaux,
  • interagir avec la cellule de veille du ministre de l’Éducation nationale,
  • écrire aux décideurs (E Macron, J-M Blanquer, M Schiappa),
  • contacter un à un les députés LREM pour rappeler la promesse du Président.

CREUSER LE SUJET :

  • rencontrer des experts de la protection de l’enfance,
  • parler avec des directeurs d’écoles et conseillers principaux d’éducation,
  • récolter des témoignages et recouper les études scientifiques,
  • approcher les fédérations de parents d’élèves et les associations éducatives.

FAIRE VOTER LA NOUVELLE LOI :

  • pousser le parti LREM à déposer une proposition de loi en procédure accélérée pour ne pas rater la rentrée 2018,
  • échanger avec les rapporteurs pour lever les incohérences et proposer des modifications du texte de loi,
  • écrire aux 577 députés de l’Assemblée nationale pour leur demander de voter pour cette loi (ou de ne pas y faire barrage en s’abstenant).

Agir efficacement, ce n’est pas gesticuler devant les caméras mais le plus souvent oeuvrer dans l’ombre. Et le résultat est bel et bien là !

10 millions d’élèves protégés !

Ensemble, nous avons contribué à protéger plus de 10 000 000 d’enfants scolarisés en France !

C’est énorme !

La pétition [7] que j’ai lancée l’été dernier a rassemblé 66 963 signataires.

Ainsi, chaque adulte mobilisé a pu sauver 150 enfants des dangers d’Internet et des écrans.

Au moins dans le cadre scolaire, qui échappe à la vigilance des parents.

Plus de sérénité pour tous

Alors tant pis pour les voisins… les enfants vont enfin TOUS pouvoir redécouvrir le plaisir de jouer ensemble, de se parler en face à face, de crier, de chanter, de rigoler et de se défouler en se courant après dans la cour de récréation.

Les établissements pionniers qui ont interdit depuis longtemps l’usage des téléphones portables l’ont largement constaté : moins de conflits, une atmosphère de travail plus agréable et plus concentrée…

À la clé un niveau scolaire qui remonte et des enfants plus épanouis.

Oui, vous pouvez être fiers !

Bien sûr, il reste d’autres situations et problèmes sérieux à régler pour vraiment protéger tous nos enfants, où qu’ils soient, des dangers d’Internet et des écrans.

Et vous pouvez compter sur moi pour me battre avec la même force pour ces prochains défis !

Mais aujourd’hui, l’heure est à la réjouissance et au partage de cette réussite…

Alors, comment vous sentez-vous ?

Bien à vous,
Pierre Garnier

PS : si vous souhaitez contribuer à ces prochains combats à mes côtés, rendez-vous ici !

Suggestion d'articles

3
Laisser un commentaire

avatar
3 Comment threads
0 Thread replies
3 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
3 Comment authors
YayaEmerentienneEtoile Recent comment authors
Etoile
Invité
Etoile

Les petites batailles deviennent grandes, résonnent et deviennent des moments cruciaux dans notre société malade depuis 40 ans. Encore beaucoup de travail pour éteindre les maux qui ne cessent.de grandir.
Exemple : il fait impérativement Eradiquer la pauvreté, mais pour l’heure Mister Macron préfère fanfaronner !! Incroyable !!
Merci à vous de croire, penser que la réussite existe mes félicitations pour votre “”
Acharnement “”.

Emerentienne
Invité
Emerentienne

Bonjour Monsieur,

Merci pour votre initiative et cette mobilisation pour le bien de nos enfants.
Merci pour le résultat obtenu.
A la veille de cette rentrée scolaire, pouvez vous vous saisir du contenu du programme d’éducation sexuelle tel qu’il est conçu.

De ce que j’ai compris , c’est dès la maternelle qu’il va être enseigné.

Yaya
Invité
Yaya

Malheureusement ce n’est pas gagné pour tout le monde. Dans le collège de mes enfants l’utilisation du portable est autorisé dans la cours et c’est inscrit dans leur règlement intérieur.