Oui, une action collective peut faire plier les géants comme la chaîne FrenchFairyTales sur YouTube. Si un contenu vous choque sur Internet, signalez-le !

C’est facile et rapide : un tutoriel vous attend en fin de message.

Françoise, membre de notre communauté, m’a écrit pour m’alerter sur ce conte pour enfants (suite à ma lettre sur les histoires du soir – inédites et de qualité – racontées par leurs auteurs que vous pouvez retrouver en cliquant ici).

Il était une fois… une jolie princesse à qui l’on avait jeté le sort de la laideur.

Jusqu’ici, rien d’inhabituel mais attendez de lire la suite.

Dina, princesse rayonnante de beauté à la peau blanche et aux cheveux lisses, devient noire avec des cheveux bouclés et s’exclame :

Mais maintenant je suis vilaine !

punie par un sort, la princesse devient moche... donc noire selon ce dessin animé de la chaîne FrenchFairyTales
punie par un sort, la princesse Dina devient moche… donc noire selon ce dessin animé de FrenchFairyTales ?!?

De honte, elle se cache le visage et tourne le dos au prince qui s’approche.

Une fois le sortilège levé, elle redevient une “belle” princesse… et retrouve “donc” sa peau blanche et ses cheveux lisses.

court extrait video (1 min) du dessin animé de FrenchFairyTales
court extrait (1 min) pour en juger par vous-même
(cliquez sur l’image pour lancer la vidéo)

Et si c’était l’inverse ?

Certains penseront peut-être que je veux “casser du blanc” avec cet exemple, c’est leur droit… leur liberté. Pourtant ce n’est pas le cas. Je ne vais pas me fouetter moi-même !

Imaginez une seconde le cas inverse.

Si, dans un dessin-animé vu par vos propres enfants ou petits-enfants, une jolie princesse à la peau noire avait subi un sort et… “perdant toute sa beauté”… était devenue vilaine, donc blanche ?!?

Vous n’auriez pas crié au scandale ?

Nous sommes bien en… 2019

Bref, quel est LE message que doivent retenir nos enfants et petits-enfants sagement assis devant CE dessin animé ?

belle = blanche … moche = noire ?!?

J’ai bondi de ma chaise quand j’ai appris que ce genre de contes circulait sur une chaîne diffusée sur YouTube.

Tout comme les milliers de personnes qui ont réagi sur les réseaux sociaux suite à la publication de cette vidéo fin juillet.

Une mobilisation qui a payé et qui montre que nous pouvons tous agir (voir mon tutoriel pour signaler toute vidéo YouTube choquante).

Il nous faut un Internet aux contenus plus adaptés aux yeux de nos enfants. Installer l’application YouTube Kids peut vous y aider.

FrenchFairyTales : une forte audience

Les filles de Françoise regardent de temps en temps des contes pour enfants publiés en français sur la chaîne YouTube “FrenchFairyTales”.

Et apparemment elles ne sont pas les seules puisque cette chaîne compte 479 686 abonnés francophones et des dizaines de millions de vues pour chaque vidéo !

Un vaste business avec des déclinaisons dans 50 langues dont :
  • anglais, espagnol, italien, portugais, allemand,
  • mais aussi roumain, grec, turc, arabe et russe,
  • et… azéri, bengali, philippin, vietnamien, thaïlandais, indonésien, malaisien, chinois, coréen, japonais…
Cette chaîne ratisse très large. Potentiellement, des dizaines de millions d’enfants dans le monde entier auraient pu voir l’histoire “Dina et le Prince” et sa princesse devenue moche, donc noire selon cette chaîne.

Je comprends que beaucoup considèrent qu’il s’agit d’un lavage de cerveau raciste à grande échelle.

Les bons repères pour nos enfants

Si on lit des histoires aux enfants, ce n’est pas uniquement pour les aider à s’endormir. Les contes aident les enfants à se projeter dans diverses situations et à affronter leurs peurs.

Mieux comprendre les notions parfois délicates de bien et de mal, savoir comment régler un problème ou réagir face à un danger…

Ça les aide aussi à se forger des repères pour répondre à leurs interrogations.

Mais qu’en est-il lorsqu’une chaîne YouTube publie un conte – à première vue inoffensif – bourré à craquer de clichés et propos racistes ou sexistes (les deux font ici la paire…) ?

Vous imaginez les ravages sur le développement psychique de nos enfants, filles comme garçons ?

Quand des “créateurs” de contenus décident de caractériser la laideur par une couleur de peau noire… c’est la garantie d’obtenir un complexe d’infériorité ou de supériorité selon la couleur de peau de chaque enfant.

Tout ça impunément sur YouTube. Toujours sans vérification préalable de la part de la plateforme, puisque c’est leur logique historique.

En effet, YouTube compte sur les signalements des internautes pour éventuellement – mais pas systématiquement – réagir en retirant une vidéo ou bien en suspendant la chaîne.

Seuls… mais puissants derrière nos écrans

En tombant sur le dessin animé “Dina et le Prince”, chacun aurait pu se dire “c’est fou !” puis simplement passer à autre chose.

Changer de chaîne, éteindre l’écran.

Mais non, la communauté Internet est parfois plus soudée qu’on ne le croit. À force de signalements sur YouTube et de messages devenus viraux sur les réseaux sociaux, elle a réussi à faire plier la chaîne.

On s’imagine souvent seuls derrière nos écrans, impuissants. Mais c’est loin d’être le cas !

La preuve avec ce dessin-animé raciste : la grogne est montée sur Twitter [1] avant de se propager un peu partout sur le net.

Des dizaines de médias très variés en ont ensuite parlé en France : LeParisien, MarieClaire, HuffingtonPost, LCI, ParisMatch, ValeursActuelles, LaDépêche, CNEWS, FranceTVinfo… Partout dans le monde, la même réaction indignée.

Faits troublants sur FrenchFairyTales

Un à un, les internautes ont signalé cette vidéo puis la chaîne “FrenchFairyTales” et ses déclinaisons dans toutes les langues…

Disproportionné ? Sans doute pas, car elle n’en est pas à son coup d’essai.

Il y a de très nombreuses vidéos sur cette chaîne, mais dans plusieurs reprises de contes classiques… les rôles de méchants sont représentés avec la peau noire alors que les autres personnages ont la peau blanche.

la méchante fée est... noire dans “La Belle au bois dormant” version FrenchFairyTales
ici la méchante fée est… noire dans “La Belle au bois dormant”, version FrenchFairyTales

D’ailleurs, à l’heure ou j’écris ces lignes… cette vidéo n’est plus accessible.

la sorcière maléfique est... noire dans “Le Magicien d’Oz” version FrenchFairyTales
sur la droite, la sorcière maléfique est… noire dans “Le Magicien d’Oz”, version FrenchFairyTales

Tiens cette vidéo n’est plus disponible non plus. Troublant, non ?

En résumé pour cette chaîne, ce n’est pas juste un critère de beauté :

personne noire = moche, méchante, maléfique, sorcière ?!?

Uniquement des critères négatifs.

Le réalisateur semble avoir suivi (consciemment ou non) un certain plan, qui véhicule un très mauvais message à nos jeunes.

De quoi alimenter les discriminations basées sur la couleur de peau, dont on a pu constater le danger dans notre histoire récente.

L’impact des citoyens sur FrenchFairyTales

Suite à cette mobilisation collective spontanée, la chaîne FrenchFairyTales a retiré la vidéo puis a changé certains visuels de l’histoire avant de la remettre en ligne.

version originale par FrenchFairyTales : la princesse Dina, punie par un sort, devient noire
la princesse Dina, punie par un sort, devient noire

nouvelle version par FrenchFairyTales : la princesse Dina devient laide
nouvelle version : la princesse Dina devient laide
(cliquez sur l’image pour l’agrandir)

Dina n’a plus la peau noire ni les cheveux frisés. Elle est moche : oreilles taillées en pointe, nez crochu avec une verrue, oeil déformé, habits ternes et rapiécés… Ils ont mis le paquet !

Cela ne règle pas le problème du sexisme véhiculé (en même temps, c’est un conte de princesse…) mais c’est déjà une vraie victoire.

La chaîne a fini par présenter ses excuses [2], dans un anglais approximatif, avec la nouvelle version du conte “Dina et le Prince” diffusée sur “MyPinguTV”… c’est la chaîne YouTube initiale dont est dérivée la chaîne française “FrenchFairyTales”. Mais le mal est fait.

les excuses de Fairy Tale Channels
les excuses de Fairy Tale Channels
(cliquez sur l’image pour l’agrandir)

Et les élus ?

En parallèle, l’un de nos députés a fait remonter l’affaire FrenchFairyTales jusqu’aux ministres de l’Intérieur et de la Culture ainsi qu’à la Secrétaire d’État chargée de l’Égalité entre les femmes et les hommes et de la lutte contre les discriminations [3].

lettre officielle du député Gabriel SERVILLE contre FrenchFairyTales
lettre officielle du député Gabriel SERVILLE
(cliquez sur l’image pour l’agrandir)

On verra ce que ça donnera, mais je doute que des poursuites soient engagées contre cette société basée aux Emirats Arabes Unis (selon son profil YouTube). Loin de la juridiction française.

Qui sont les créateurs du contenu ? La société “Wings Animation Studio”, située à Bombay / Mumbai, en Inde. De quoi complexifier encore toute action judiciaire.

Pour moi la façon la plus rapide et la plus efficace d’agir est la mobilisation citoyenne. J’ai d’ailleurs plusieurs nouveaux projets dont je vous parlerai bientôt.

Comme Françoise, retroussons nos manches

Signaler une vidéo, c’est vraiment à la portée de tous. Et si chacun de nous est vigilant, Internet sera plus sûr pour nos enfants.

La première des choses à faire est simple : regarder ce que nos enfants regardent. Au moins de temps en temps. Au moins pour savoir si le contenu correspond à leur âge et s’il n’y a rien d’inapproprié.

Si vous trouvez une vidéo choquante sur YouTube, voici comment la signaler, pas à pas :

Tutoriel gratuit pour signaler une vidéo sur YouTube
Tutoriel gratuit pour signaler une vidéo sur YouTube
(cliquez sur l’image pour télécharger le fichier pdf)

Vous verrez qu’en quelques clics et moins de 30 secondes, c’est fait. Et vous ressentirez la satisfaction d’avoir fait votre part !

Installez YouTube Kids…

Pour mieux protéger vos enfants ou petits-enfants, je vous invite bien sûr à installer l’application YouTube Kids sur les écrans utilisés par vos enfants (et non… je ne touche pas de commission). Suivez le tutoriel pas à pas que j’avais préparé pour vous il y a quelques mois.

Tutoriel gratuit pour installer et utiliser YouTube Kids

NOUVEAU : Je viens de rajouter, à la fin de ce tutoriel YouTube Kids, un descriptif pour signaler une vidéo ou même bloquer complètement une chaîne. Un exemple… tiré au hasard : “FrenchFairyTales”. Même si le rendu visuel est attrayant, qui peut avoir encore totalement confiance dans le message porté ?

YouTube Kids n’est pas une garantie à 100% mais il y a pas mal de filtres alors ça limite clairement les risques de tomber nez à nez avec du contenu inadapté.

Personnellement, je ne laisse jamais les plus jeunes devant la version “sans filtre” de YouTube (application ou site web dans un navigateur) car il y a beaucoup trop de contenus “ultra-discutables” ou en tout cas qui ne conviennent pas à leur âge.

Bien à vous,

Pierre Garnier

PS : Vous appréciez ces infos & conseils… et comprenez que nos combats sont essentiels ? Participez à l’émergence de la communauté SerenWays en donnant un peu de votre temps ou en soutenant financièrement nos actions… il suffit de suivre ce lien. D’avance, MERCI !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *