Épidémie de myopie dans nos pays développés, qui sont tous envahis par les écrans : simple coïncidence ? Une mesure méconnue, déconcertante de simplicité, permettrait à vos jeunes de passer entre les gouttes ou de limiter la progression de leur myopie.

Mes deux grands, au collège, sont myopes : ils voient flou de loin. Studieux (en général), grands lecteurs, ils ne boudent pas non plus les écrans.

Chaque année, c’est le même cinéma : ils finissent par me dire qu’ils ne voient plus bien le tableau. Vous connaissez la suite…

Séance chez l’ophtalmo pour s’entendre dire : “Ah oui, avec les écrans et leurs études, normal que leur vue baisse”. Et quelques minutes plus tard, c’est l’opticien qui se frotte les mains. Deux paires de lunettes de plus, c’est bon pour le commerce !

Intrigué par cette baisse de vue quasi-systématique et présentée comme irrémédiable, j’ai enquêté.

Après avoir écumé le web et analysé plus de 35 études scientifiques, voici ce que j’ai découvert. Vous ne lirez pas ça partout.

Les toutes dernières recherches ont balayé ce que tout le monde croyait savoir depuis 4 siècles !

 

Des chiffres alarmants

C’est un fait : en France, 40% de la population est myope [1]… Nos jeunes ne sont pas épargnés, alors qu’ils ont des yeux “tout neufs”.

Selon le baromètre 2017 de la santé visuelle des 16 – 24 ans, 41% des jeunes Français éprouvent des difficultés à voir de loin, contre 29% en 2016 [2].

C’est 40% de plus que la précédente étude ! Une évolution à peine croyable, sur une seule année. La fatigue visuelle a également doublé en 5 ans… suivant “curieusement” la diffusion des smartphones et abonnements internet mobile à prix réduit. Les prescriptions de lunettes ont flambé…

La France fait-elle exception ?

Non. En Europe et aux États-Unis, c’est pareil.

Mais attendez de voir les chiffres pour l’Asie du sud-est [3] [4], c’est énorme :

(Cliquez sur l’image pour mieux lire les statistiques asiatiques)

Pas la peine de mettre vos lunettes, vous avez bien lu. Là bas, plus de 4 jeunes adultes sur 5 sont touchés. À ce stade, on peut parler d’épidémie, non ?

 

Une explosion récente

Les études aux USA montrent un quasi doublement des cas de myopie en une seule génération [5], entre 1970 et 2000.

Comme d’habitude, ce qui se passe aux USA arrive en France avec 10 à 20 ans de retard. Mais il n’est pas trop tard pour éviter ça.

En Asie du sud-est, dans les zones urbaines, la progression du nombre de myopes chez les jeunes adultes est encore plus explosive ! 3 voire 4 fois plus en 50 ans [6]:

(Cliquez sur l’image pour voir l’explosion des cas de myopie en Asie)

Des études prévoient 5 milliards de myopes dans le monde à l’horizon 2050, soit la moitié de la population mondiale [7] !

 

Porter des lunettes, où est le problème ?

J’en entends qui se disent “c’est pas bien grave de porter des lunettes”. En sont-ils si sûrs ?

Certes, c’est devenu un accessoire de mode. Les plus grandes marques de luxe proposent leurs collections de montures. Vu le marché florissant, ils auraient tort de se priver.

Certaines personnes portent même des verres sans correction, pour coller à leur style vestimentaire ou avoir l’air… intelligentes !

Voyons le bon côté des choses : la société ne perçoit plus les “déficients visuels” comme “handicapés”. Ceux ayant des problèmes d’audition aimeraient pouvoir en dire autant.

En revanche, ce que l’on sait moins, c’est que la myopie peut engendrer des complications sérieuses, d’autant plus probables que la correction est forte (myopie moyenne à forte, soit -3 à -6 de dioptrie et au-delà) car l’œil est fragilisé.

Plus la myopie se déclare tôt, plus elle évolue (mal).

Des noms pas très sympas comme :

  • glaucome (le nerf optique s’abîme, jusqu’à ne plus pouvoir transmettre l’information visuelle au cerveau)
  • cataracte précoce (le cristallin devient moins transparent, avec perte de vision périphérique puis centrale)
  • déchirure / décollement de rétine (la partie sensible de l’œil devient inefficace, voile dans le champ de vision qui peut rendre définitivement aveugle)

Les projections montrent que la myopie va devenir la cause majeure de perte de vision dans 30 ans. Premiers visés : le milliard de personnes à forte myopie [7].

Grâce à la technologie, notamment laser, nous avons des solutions chirurgicales pour éviter l’aggravation de ces problèmes s’ils sont détectés tôt [8] [9]. Tant mieux.

La prévention reste préférable… mais encore faut-il savoir quoi faire !

 

L’hérédité n’est pas la seule explication

Ma femme étant myope, on m’avait dit que c’était logique que mes enfants le soient… car génétique. Certaines études démontrent effectivement qu’un enfant sur deux sera myope si ses deux parents le sont [10].

Sauf que je ne suis pas myope, moi…

En plus, il faut des milliers d’années pour que les gènes évoluent, or cette épidémie de myopie est apparue en quelques générations. Cela ne colle pas. La vérité est ailleurs.

C’est devenu un problème majeur de santé publique. Les études scientifiques sont nombreuses. Voici celle dont les conclusions sont les plus claires.

En 2008, Kathryn Rose et Ian Morgan ont observé des jeunes de 7 ans ayant les mêmes origines génétiques [11] et constaté que la myopie touchait :

 

29 % de ceux vivant à Singapour,
contre
3 % de ceux habitant à Sydney (Australie)
.

 

Pourquoi 10 fois moins de myopes en Australie ?

Réponse : les petits Australiens passent 4 fois plus de temps dehors (près de 2h / jour) !

La pression sociale pour la réussite scolaire est énorme à Singapour. Ils sont d’ailleurs en tête des classements internationaux PISA depuis des années en mathématiques, sciences et lecture [12]… alors que la France est tout juste dans la moyenne.

Revers de la médaille : les jeunes singapouriens restent trop de temps à l’intérieur, la tête dans leurs cahiers ou devant les écrans.

 

L’effet magique de la lumière naturelle

Des études ont enfin mis à jour le mécanisme : la lumière naturelle intense stimule l’œil qui sécrète de la dopamine, une substance qui bloque la croissance excessive de l’œil dans la longueur [13]. Ce qui évite de devenir myope.

Les animaux sont rarement myopes… ils sont tout le temps dehors. Des chercheurs ont constaté sur plusieurs espèces qu’une privation de lumière naturelle déclenche une myopie [14].

À Taiwan, des professeurs ont forcé les élèves de primaire à passer leur pause de midi à l’extérieur [15]. Après un an :

  • le nombre de nouveaux myopes a été divisé par 2 par rapport aux chiffres habituels !
  • la myopie de ceux qui l’étaient déjà a progressé moins fortement (-34%).

Tout le monde a été gagnant.

Alors, on en parle à nos ministres (Éducation nationale / Solidarité et Santé) ?

 

Les écrans : doublement dangereux

Les écrans, c’est une sangsue qui pompe sans relâche notre temps. On en passe trop devant et pas assez dehors, à faire des activités de plein air.

Deux effets se combinent pour déclencher ou aggraver la myopie :

1 – L’œil, trop habitué à faire la mise au point de près sur des écrans, ne s’exerce pas assez souvent à bien voir de loin : il devient fainéant et perd cette capacité.

2 – Les enfants et ados, scotchés aux écrans, restent trop à l’intérieur donc pas assez dehors. Ils s’exposent moins à la lumière du jour.

 

Que faire pour protéger vos jeunes ?

L’hérédité, pas la peine de lutter, vous n’y pouvez rien. Ne culpabilisez pas non plus, vos enfants ont peut-être hérité de votre sourire d’ange, ou des yeux rieurs de leurs grands-parents…

Par contre, changer les habitudes, c’est dans vos cordes !

J’ai eu moi-même le déclic après avoir analysé ces dizaines d’études. Je veux tout faire pour éviter à mes enfants que leur myopie ne s’aggrave et devienne un sérieux handicap.

Si vos enfants ont la chance de ne pas porter de lunettes, il est encore temps d’agir. Plus une myopie se déclare jeune, et plus elle évolue vite et mal. S’ils en portent déjà, suivre ces conseils va freiner la progression de la myopie.

Ma mère me disait : “Va jouer dehors, ça te défoulera”. Elle avait raison, c’était efficace.

J’ajoute aujourd’hui “…sinon tu finiras aveugle !”. Une manière de frapper les esprits.

Dans notre monde développé, où les écrans omniprésents nous rendent sédentaires, il faut rappeler aux jeunes les bienfaits des activités de plein air, à la lumière du jour.

 

En pratique…

Comment s’y prendre pour qu’ils s’activent dehors, idéalement 1 à 2 heures par jour :

À l’école…

  • demandez à vos enfants de profiter des récréations et surtout de la pause déjeuner (car à midi, la luminosité est maximale) pour sortir dans la cour au lieu de rester dans les couloirs ou à la bibliothèque ;
  • incitez-les à faire les trajets scolaires à vélo ou à pied si c’est possible, pour grappiller quelques dizaines de minutes chaque jour ;

À la maison…

  • jouez avec eux en extérieur, emmenez-les au parc public ou en balade le week-end pour découvrir la nature ;
  • testez différentes activités en plein air, pour les dé-scotcher des écrans et muscler leurs yeux afin d’alterner la vision de loin avec la vision proche.

Qu’il pleuve, qu’il vente, peu importe… on sort s’amuser dehors. Même par temps couvert, la luminosité est 100 fois plus élevée qu’à l’intérieur [16] !

Les mordus de smartphones s’en rendent compte en marchant dans la rue : ils ont beau monter au max le rétroéclairage, la batterie souffre mais l’écran reste sombre voire illisible si le soleil pointe son nez.

Enfin, si comme c’est le cas chez moi, vos jeunes dévorent livre après livre, installez-les confortablement pour lire dehors. D’autant plus agréable avec les beaux jours qui arrivent.

 

Bien à vous,

Pierre Garnier

 

PS : Si vous voulez être plus convaincants auprès de vos enfants ou briller en société, voici quelques informations complémentaires sur l’œil et la vision (pdf).

 

Recevez chaque semaine par email nos conseils gratuits pour sécuriser votre vie digitale et celle de vos proches…
40 000 membres nous font confiance.

@

 
Votre adresse email restera strictement confidentielle et ne sera ni vendue ni échangée.
Vous pourrez vous désinscrire à tout moment. Consultez notre politique de confidentialité.

 

Suggestion d'articles

Laisser un commentaire

avatar