Priorité à l’actualité !

Suite au sondage auquel près de 1000 (!) parents ont répondu, je comptais vous envoyer cette semaine mes conseils pour mieux contrôler le temps d’exposition de vos enfants aux écrans… mais une annonce importante passe avant.

En effet, après des mois de silence assourdissant sur le sujet des smartphones à l’école, le Ministre de l’Éducation Nationale, Jean-Michel Blanquer, est (enfin !) sorti de sa réserve. [1]

Votre forte mobilisation populaire de parents courageux et responsables a ouvert la voie. Nous avons aussi oeuvré discrètement en coulisses auprès d’experts et de politiques.

…nos efforts communs commencent à porter leurs fruits !

L’interdiction de l’usage des téléphones portables dans l’enceinte des établissements scolaires ne sera donc pas enterrée sous les châteaux de sable.

Jean-Michel Blanquer reprend à son compte la promesse d’Emmanuel Macron [2], et assure qu’elle sera tenue… mais ne crions pas victoire trop vite : en politique, il faut toujours garder l’oeil bien ouvert.

La promesse sera-t-elle vraiment tenue ?

En parcourant l’article de L’Express, on croirait avoir gagné la bataille, que tous les élèves de France seront enfin protégés de ce fléau.

Mais une lecture plus attentive montre que la promesse faite aux électeurs refait surface en version édulcorée :

L’usage des téléphones est interdit en classe. En conseil des ministres, nous déposons nos portables dans des casiers.

 

La portée de cette interdiction se réduit comme peau de chagrin :

1 – il ne mentionne que le collège
=> et l’école primaire alors, oubliée ? Les dégâts y sont pires !
2 – c’est uniquement dans les classes, pendant les heures de cours
=> les smartphones restent autorisés dans l’enceinte de l’établissement ?
3 – la solution préconisée est de déposer les appareils dans des casiers
=> faut-il attendre d’en construire 13 millions, autant que d’élèves ?

Non, vraiment, les déclarations du ministre de l’Éducation Nationale ne sont « pas tout à fait » en phase avec la promesse qui a été écrite sur le programme En Marche [3] de candidature d’Emmanuel Macron (p. 17) :

Nous interdirons l’usage des téléphones portables dans l’enceinte des écoles primaires et des collèges.

 

Que nos élus n’oublient pas : “Les paroles s’envolent, les écrits restent.”

Une vraie raison d’espérer…

Notre Ministre de l’Éducation Nationale est pragmatique : il croit dur comme fer à l’expérimentation et à la diffusion des bonnes pratiques.

C’est un homme habile qui a bien compris qu’imposer une décision prise du haut d’une tour d’ivoire n’est pas une bonne idée. Surtout dans une structure aussi gigantesque.

Il a d’ailleurs tout de suite annoncé une concertation :

“Avec les principaux, les professeurs et les parents, nous devons trouver le moyen de protéger nos élèves de la dispersion occasionnée par les écrans et les téléphones ”

C’est pourquoi, après les parents, il nous faut maintenant impliquer les enseignants, les chefs d’établissement et les conseillers principaux d’éducation.

Passez à l’action !

De notre côté, nous continuons le lobbying auprès des élites et intensifions la présence sur les réseaux sociaux, dont la page facebook de la communauté Alerte Enfants Ecrans.

De votre côté, vous pouvez agir sur le terrain, et c’est ça qui fera la différence.

L’objectif est de pousser les écoles et les collèges qui n’interdisent pas l’usage des smartphones dans l’enceinte de l’établissement, à changer leur règlement intérieur.

Comment ? Imprimez plusieurs exemplaires de cette affiche :

  • remettez-la aux délégués des parents d’élèves et au directeur d’établissement
  • glissez-la dans la boîte aux lettres du secrétariat ou déposez-la à l’accueil
  • scotchez-la sur la porte par où les enseignants entrent dans l’établissement
  • placez-la sur les grilles ou tout autre endroit à la vue des autres parents

Voici le lien vers l’affiche. C’est un fichier PDF facile à imprimer, avec très peu de texte. Vous pouvez aussi l’envoyer par email aux parents que vous savez très impliqués au niveau scolaire.

Lors de la prochaine réunion de parents avec le professeur principal de votre enfant, n’hésitez pas à aborder le sujet : c’est un bon moyen pour faire remonter l’information auprès de l’équipe éducative.

Merci de me tenir informé des suites de votre action, en répondant simplement à ce message. Ce qu’il y a de certain, c’est que plus nous serons nombreux à agir, plus notre action sera visible. Y compris dans les médias.

L’actualité va nous porter.

Merci pour tout ce que vous pourrez faire afin de protéger un maximum d’enfants. Notre communauté est active !

Bien à vous,

Pierre Garnier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *